En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Face au traumatisme: des réponses existent

Page en cours de rédaction, à découvrir prochainement.

Face aux douleurs du passé: l'EMDR est aujourd'hui une solution

L'EMDR : pour traiter les traumatismes psychiques


EMDR a été inventé par Francine Shapiro, psychologue, membre du Mental Research Institute de Palo Alto, en 1989. L'abréviation EMDR signifie en français désensibilisation et retraitement des informations avec l'aide de mouvements oculaires, même si la méthode ne se limite désormais plus à l’utilisation des mouvements oculaires.

 

Système de traitement de l’information (TIA)

Ce modèle proposé par Francine Shapiro suggère que l’information spécifique au traumatisme serait stockée de manière fragmentée (des images, des sons, des odeurs,…) au niveau cérébral, ce qui empêcherait son intégration dans la mémoire de manière adaptée.

 
Description de la méthode EMDR

 
Les traumatismes sont stockés dans des réseaux de mémoires dysfonctionnels. Il existerait un traitement adaptatif de l’information correspondant au fonctionnement normal du cerveau. C’est celui effectivement que nous avons supposé relatif au transfert d’informations de l’hippocampe au Cortex Près Frontal.

il n'est pas rare que les informations liées au vécu traumatisant ne peuvent être traitées par le cerveau et ainsi elles ne sont pas intégrées au vécu du patient. Cela explique en grande partie les symptômes tels que les flashbacks ou les crises d'angoisse que présentent les survivants de situations extrêmes telles que les accidents graves, les catastrophes naturelles, les attentats etc.

Les mouvements oculaires qui sont faits par le patient accélèrent le traitement des informations dans le cerveau, et ainsi les symptômes actuels et l'estime de soi reliés à la fois aux événements passés et aux conditions de la vie présente s'améliorent. Elle amène un soulagement rapide de la souffrance et une réduction tout à fait significative de la symptomatologie (anxiété, pensées intrusives, flashbacks ou cauchemars traumatiques). Ainsi EMDR est selon le Dr Howard Lipke du Stress Disorder Treatment Unit Chicago Veterans Administration Medical Center "de loin le traitement le plus efficace que nous ayons utilisé pour des vétérans du Vietnam présentant des épisodes dissociatifs, des souvenirs intrusifs et des cauchemars".

Une expérience traumatique grave provoque l'interruption du fonctionnement normal du système neurologique et psychologique du traitement de l'information. Celui-ci est nécessaire à la résolution et à l'assimilation de l'évènement traumatique. Normalement lorsque la pensée réagit à un choc, une partie du cerveau est activée pour aider le traumatisé, mais après un choc très grave, cette fonction naturelle du cerveau est suspendue, empêchant le trauma d'être assimilé comme n'importe quel autre évènement de notre passé.

La thérapie EMDR stimule les mécanismes neurologiques accélérant le "re-traitement" de l'évènement traumatique. En stimulant à nouveau cette fonction du cerveau, elle permet l'assimilation de l'évènement à l'origine du choc. Un individu sévèrement agressé pourra se souvenir de cet évènement passé sans ressentir tout le poids des émotions négatives.

Déséquilibre dans l’activation des hémisphères (Nicosa 1994)
Par la Stimulation Bilatérale Alternée durant le déclenchement du souvenir traumatique, il y aurait une synchronisation d’une activation et d’une inhibition dans les réseaux neuronaux des hémisphères droit et gauche auparavant isolés. Cette synchronisation conduirait à une infiltration d’aspects rationnels et émotionnels et à une restructuration du vécu du souvenir. De telles restructurations permettraient la connexion à de nouvelles associations et solutions. Grâce à ce processus, des souvenirs traumatiques sont « réinscrits »  et leurs connexions émotionnelles et comportementales affaiblies.

Elle permet de:

Désensibiliser les souvenirs traumatiques, les anxiétés actuelles ou les phobies
Traiter les états de stress post-traumatique (accident grave, deuil etc)
Installer des cognitions positives( pensée et représentation de soi) plus adaptées à la situation présente.

Le protocole de la thérapie EMDR repose sur un ensemble de principes qui sont essentiels à une approche humaniste et intégrative : la confiance dans la capacité d’auto-guérison propre à chacun, l’importance de l’histoire personnelle, une approche centrée sur la personne, l’importance du lien corps-esprit, un bien-être et une amélioration des performances.


Utiliser les stimulations bilatérales alternées(oculaires, auditives, tactiles) pour effacer les souffrances psychiques verrouillées dans le cerveau émotionnel.

Surmonter un traumatisme, dissocier le souvenir d'un événement de la douleur émotionnelle, de la pensée, de l'image de Soi, du corps qui en découlent. C'est la technique de l'EMDR.

Durant les séances, j'utilise un appareil Imotion VTA qui permet d'effectuer les stimulations bilatérales adaptées à chacun des patients. L'utilisation de cet appareil me permet d'être plus attentive et disponible pour soutenir, encourager le processus chez mon patient.

Thérapie ICV (Intégration du Cycle de la Vie)

Page en cours de rédaction, à découvrir prochainement.